Togo/ Nouvelle constitution: Soter-Caïus DOVI met la pression sur le Chef de l’Etat

Julien EVEGNON
By Julien EVEGNON 2 Min Read

Togo/ Nouvelle constitution: Soter-Caïus DOVI met la pression sur le Chef de l’Etat

Par la rédaction

En votant à 89 députés sur les 91, l’Assemblée nationale togolaise faisait basculer ce lundi 25 mars 2024 le Togo dans une cinquième république. Une nouvelle constitution qui devrait être définitivement validée après promulgation par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Dans la foulée, des voix dont celle de l’opposant Soter-Caïus DOVI, exhortent le président à renoncer à ce projet.

Dans une lettre ouverte M. DOVI met la pression sur le chef de l’Etat: ‘‘Nous tenons à exprimer notre profonde préoccupation face à cette initiative, qui va à l’encontre des principes démocratiques fondamentaux et de la volonté du peuple togolais. Cependant, nous tenons à souligner que l’assemblée plénière actuelle a fini sa mandature le 31 décembre 2023 et n’est plus légitime pour légiférer sur des textes de lois’’, a écrit Soter-Caïus DOVI.

Avant de lancer cet appel à Faure Gnassingbé, tel un dernier rempart en football: ‘‘en tant que citoyens responsables et soucieux de l’avenir de notre pays, nous vous demandons, Monsieur le Président, de renoncer à ce projet de changement de régime et de vous engager fermement pour le respect de la Constitution et des principes démocratiques au Togo’’.

Outre cette interpellation du Président de la République, le leader des forces progressistes exhorte enfin ‘‘le peuple togolais à rester vigilant et mobilisé pour défendre la démocratie et à exprimer son opposition à toute tentative de dérive autoritaire’’.

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *