Togo: Le CEA-SMS La Famille célèbre en différé la journée du 08 mars avec les femmes de Zanguéra

Le Centre "La Famille" s'engage dans la lutte contre l'hypertension artérielle chez les femmes à Zanguéra

Julien EVEGNON
By Julien EVEGNON 3 Min Read

Alors que la communauté internationale célèbre la journée internationale des droits de la femme le 08 mars de chaque année, les activités marquant la commémoration de cette journée en cette année continuent bon train courant le mois de mars. A Zanguéra, le Centre d’écoute et d’accompagnement, et de soins médicaux sociaux (CEA-SMS) La Famille sensibilise les femmes sur la nécessité pour elles de prendre soin de leur santé.

La rencontre, tenue le 22 mars 2024 au siège de centre à Zanguéra, situé au nord-ouest de Lomé, est organisée en collaboration avec l’association Assilassimé. Elle est placée sous le thème :  » Lutte contre l’hypertension artérielle chez les femmes ». Une manière pour le centre La Famille de continuer par réaliser cette mission humanitaire et de bien-être physique et psychologique des femmes qu’elle s’est assignée.

Deux présentations ont été faites durant la rencontre. La première est axée sur les contours du thème retenu. Les discussions ont tourné autour des facteurs favorisant l’hypertension, les signes et les manifestations de la maladie. Elles ont manifesté leurs intérêts sur les bons comportements à adopter pour prévenir la maladie.

Etant donné que le droit à la santé fait partie des droits de la femme, le CEA-SMS La Famille voudrait aussi investir en faveur des femmes d’où l’organisation de la séance de ce après-midi couplée de la prise de tension artérielle à tous les participants. Pour être à l’abri de l’hypertension artérielle, nous devons donc réduire la consommation  de sel, de matières grasses, de café ; manger plus de fruits et de légumes frais ; éviter l’alcool, le tabac, le stress ; et faire des activités physiques qui aident à contrôler le stress”, explique Akoko Pém Fafadomé épouse KPAKPO, présidente du centre La Famille.

La seconde présentation a mis en lumière les questions des droits de la femme. L’oratrice a accentué sa communication sur les droits à l’éducation, droits à la santé, droits à la terre, violences dans les foyers, égalité du genre, etc…

Elles sont une trentaine à prendre part à cette rencontre de sensibilisation, suivie de discussions et d’échanges sur les questions de santé. Parce que le droit à la santé est aussi un droit de l’homme, les responsables du centre La Famille n’ont pas hésité à partager avec elles les informations nécessaires pour qu’elles puissent jouir d’une bonne santé.

Toutes les communications ont été développées en collaboration avec une travailleuse sociale de l’association Assilassimé Solidarité.

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *