Togo/ FETOC, la nouvelle fédération de Canoë est née

FETOC BOUKPETI

Julien EVEGNON
By Julien EVEGNON 2 Min Read

Togo/ FETOC, la nouvelle fédération de Canoë est née

Par la rédaction

Ce n’est que la conséquence logique de la scission annoncée et désormais consommée de la FETAC (Fédération togolaise d’aviron et canoë). Dans les tuyaux depuis quelques mois, c’est désormais chose faite. Le canoë a sa fédération. Il s’agit de la FETOC (Fédération togolaise de canoë et disciplines associées). Le nouveau regroupement est né à l’issue d’une assemblée générale constitutive et statutaire tenue ce mardi 13 février à Agbodrafo(Lacs 3) dans la salle de conférence de l’hôtel le Lac.

C’est donc une page des sports nautiques au Togo qui se referme. La FETAC a vécu. Place à deux fédérations pour gérer lesdites disciplines. Pour le canoë c’est la FETOC qui a désormais la charge de régir la pratique de la discipline.
A l’issue des travaux, c’est Jean SIMEDO qui est élu premier président de la nouvelle fédération. Il préside un bureau composé de 7 membres pour les 4 prochaines années.
 » Notre ambition est de redonner la place qui convienne au canoë togolais afin de l’ériger comme une discipline de choix sur le plan international. Notre priorité est de doter les clubs de matériels pour la pratique de ce sport. Ensuite, nous ferons une prospection dans tout le pays pour voir les plans d’eau qui pourrait accueillir le canoë. Nous avons des talents jeunes qui n’attendent que des actions concrètes sur le terrain pour exprimer leurs potentialités  », a expliqué le président de la FETOC.


La FETOC peut compter avec l’apport technique de Benjamin Boukpéti. Le médaillé de Bronze en Canoë aux JO de Pékin 2007 se met déjà à la disposition des nouveaux dirigeants.
Rappelons que 3 clubs sont membres fondateurs de cette nouvelle fédération. Il s’agit de l’As Donsa, Canoë Fidèle club et Renaissance Kayak de Lomé.
La FETOC entend travailler de concert avec le ministère des sports et des loisirs et le CNO-Togo afin de faire éclore des talents.


Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *