Togo/Campagne électorale: «le bilan sur le terrain est catastrophique», dixit Roméo Olympio du MCL

Julien EVEGNON
By Julien EVEGNON 3 Min Read

Togo/Campagne électorale: «le bilan sur le terrain est catastrophique», dixit Roméo Olympio du MCL

Par la rédaction

La campagne électorale entame son dernier virage. Le 29 avril 2024, les électeurs iront aux urnes pour le double scrutin législatif et régional. Le Mouvement Citoyen pour la Liberté(MCL) également en lice, est sur le terrain pour tenter de convaincre les togolais à porter leur choix sur ses candidats. Et après une semaine de campagne porte-à-porte, le mouvement dresse un bilan somme toute moins reluisant de son périple.

Lundi 22 avril à son Quartier Général(QG) à Lomé, le MCL était devant la presse pour faire le point d’une semaine de campagne électorale. Il en a profiter pour balayer les principaux sujet qui alimentent l’actualité politique du pays. Et le constat selon ce mouvement est sans appel: ‘‘le bilan sur le terrain est catastrophique’’ relève son Président Roméo Olympio.

Et les raisons sont évidentes: ‘‘nous avons remarqué que beaucoup de togolais ne s’étaient pas fait inscrire au préalable sur les listes électorales, certains ne l’ont pas fait, d’autres ont perdu leur carte d’électeur. Du coup comment peuvent-ils aller voter le 29 ? s’interroge M. Olympio. ‘‘Le boycott des élections en 2018 n’a pas du tout servi l’opposition togolaise. Nous remarquons que les togolais sont de plus en plus découragés et démobilisés s’agissant de la politique ’’, a-t-il souligné.

vue partielle des militants au QG MCL

Roméo Olympio et Situ Wobubé Tossa tous deux membres influents du mouvement, ont pointé du doigt la modification de la constitution togolaise dont la deuxième lecture par l’Assemblée nationale, bascule le pays dans une 5è République. Ils exhortent le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, dernier rempart selon eux, à « être humain », s’abstenir de promulguer cette loi pour le bonheur de la démocratie togolaise.

Le MCL pour le compte de ce double scrutin à venir est présent dans 3 préfectures. Il s’agit de Vo, Agou et Lomé-Golfe. Son ambition est de disposer d’au moins 5 députés élus dans l’Assemblée nationale qui sera issue de l’élection du 29 avril.

Pas de consignes de vote en revanche dans les circonscriptions où le MCL n’a pas présenté de candidat. Cependant, le mouvement appelle à ne pas voter pour les « ennemis du développement ».

Le MCL a également eu une pensée pour les acteurs politiques détenus à l’instar de Jean-Paul Oumolo.

Roméo Olympio et les siens appellent donc les électeurs épris de changement à jeter leur dévolu sur le MCL, le mouvement symbolisé par un flambeau de feu ardent et qui porte bien son slogan : le Togo d’abord !

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *