Togo / Société : La place Anani Santos, devenu le domicile des mendiants et SDF

L’ancien cours de tennis est devenu le domicile des SDF

Julien EVEGNON
By Julien EVEGNON 3 Min Read

Par Yves de Fréau

Le désordre urbain lié à une mendicité et à une forte pollution de personnes étrangères venues du Niger, du Burkina Faso, de la Mauritanie et d’ailleurs, communément appelées Haoussas…sévit depuis deux, trois années, dans la zone commerciale de Lomé. Le quartier principal Anani Santos (ancien Fréau Jardin) en est depuis la fin de l’année dernière, leur base prisée. Où maris et femmes, leurs bébés et enfants de tout âge occupent à leur guise, les bords des rues, dans les carrefours, n’importe quel endroit de a zone, autour des bars etc…

L’ancien cours de tennis est devenu leur domicile

L’ancien cours de tennis de Fréau Jardin, qui avait fait office de terrain de football pour les enfants, les jeunes et même les adultes entre les années 1974 et 2000 relookée magistralement par l’autorité, sert aujourd’hui de logis pour les bandits de tout ordre. Un domicile propice donc, pour des nécessiteux, des mendiants, des sans-abris et…aussi ces papas et mamans, trimballant leurs nourrissons et enfants de tout âge.

C’est si navrant et déplorable d’assister et de vivre ces genres de scènes. En plus des enfants affamés qui urinent et font des besoins en désordre un peu partout. Et plus les jours passent, les choses prennent de l’ampleur. Tellement embêtant pour les familles habitant autour et dans cette zone dans laquelle l’ancien Centre Culturel Français dont la devanture, est absorbée par une multitude d’indésirables qui y vivent la nuit et font n’importe quoi. La cuisine, la vaisselle, les besoins, les toilettes à ciel ouvert…

L’autorité compétente est interpellée par le Chef du quartier, Togbui Komlan SOKPOLI II

Tout compte fait, une sérieuse descente de l’autorité ou de la municipalité s’impose pour pouvoir assainir les lieux ou à défaut, trouver une solution à ce phénomène. C’est d’ailleurs pour ça que le Chef de ce quartier Sangaratimé-Fréau Jardin, Togbui Komlan SOKPOLI II, a pris sur lui l’initiative d’aller au poste du Commissariat proche de sa juridiction. Histoire d’alerter l’autorité compétente dans ce sens. Avec pour objectif, de dégager des lieux, tout ce qui ne devrait pas y être !

TAGGED:
Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *